Search
  • ESSFI

CENTENAIRE DE L’UNITE COOP DE L’OIT


Dans le cadre de la célébration du centenaire de la création de l’Unité Coop au sein de l’OIT, un webinaire a été organisé ce lundi 23 mars 2020.

Cet événement a permis de rassembler intervenants et acteurs des coopératives et de l’ESS de manière générale, dans les circonstances très particulières que nous vivons aujourd’hui.

Après une introduction par Madame Simel Esim, directrice de l’Unité Coopératives, Madame Marieke Louis, professeure à Sciences Po Grenoble, a présenté les relations entre l’OIT et les coopératives dans une perspective historique, qui a mené à l’obtention par les coopératives de leur statut de d’observateur au sein de l’ONU puis de l’OIT.

Ce fut ensuite au tour de Jürgen Schwettman, ancien directeur de l’Unité coop, de rappeler les missions cruciales que remplissent les coopératives, notamment en milieu rural et en Afrique. Il termine sa présentation sur la place que doivent occuper les coopératives, et l’économie sociale et solidaire de manière générale, pour le futur du travail décent dans le contexte de la digitalisation, l’automation, le vieillissement des populations ou encore les changements climatiques.

Cette forme de solidarité fut également saluée par Vic Van Vuuren, directeur du département Entreprises de l’OIT. Il rappelle l’importance des coopératives, à la lumière de la crise actuelle, qui mettra des millions de personnes au chômage à travers le monde. Le rôle de cette Unité sera donc particulièrement important dans les mois et années à venir. Il appelle les coopératives à s’affirmer comme acteurs incontournables dans l’échafaudage d’un nouveau modèle économique, sans jamais perdre de vue la notion de travail décent.

Anna Biondi, du Bureau des activités pour les travailleurs, abonde dans le même sens, tout en rappelant l’importance de la collaboration entre les coopératives et les syndicats de travailleurs, car leurs revendications sont généralement identiques.

Ramin Behzad, ministre iranien des coopératives, du travail et de la sécurité sociale, a quant à lui souligné l’importance des statistiques et de la recherche afin de promouvoir de manière plus efficace le rôle des coopératives et des organisations de l’ESS. Le travail de recherche présenté par Courtenay Cabot Venton, qui a co-réalisé une cartographie des réponses apportées par les coopératives et les organisations de l’ESS face aux déplacements de populations forcés souligne qu’en période de crise, ce sont principalement ces organisations qui répondent présents, et déclenchent les cycles de solidarité et d’entraide. Pour pérenniser ce modèle, elle souligne la nécessité de mettre en place un cadre légal de reconnaissance, afin de formaliser l’identité de cet écosystème et d’éviter les risques de récupération par des organisations qui ne partagent pas les mêmes valeurs.

Ce wébinaire rappelle que l’écosystème de l’ESS est porteur de solutions innovantes, et met en exergue la force des réseaux. Des éléments à la résonnance particulière face à la pandémie du Covid-19 et aux crises qu’elle a déclenchées.